Rechercher

Les 5 règles d'une mise sous pompe réussie

Règle n°1: L'administration continue d'insuline d'action rapide avec une pompe essaye de se rapprocher des besoins physiologiques: prendre en charge la production de glucose endogène par le foie avec le ou les débits de base automatisés et les repas avec les bolus programmés manuellement. Cela suppose une prise en charge personnalisée.


Régle n°2: Il importe de préciser vos attentes, vos réticences, votre mode de vie afin de mieux ajuster les réglages de votre pompe. Cela se passe lors d'un BEP ou bilan éducatif partagé qui est un temps d'échanges indispensable. Vouloir essayer d'être immédiatement au plus près du quotidien, explique pourquoi nous avons choisi de mettre les pompes en consultation.


Règle n°3: Même si la pompe est dotée de fonctions ajustables, cela ne reste qu'un outil qui ne peut remplacer la gestion du quotidien, l'annonce des repas en tenant compte de la quantité de glucides. On ne confie pas son diabète à une machine.


Règle n°4: La boucle fermée hybride est une solution innovante ou les données du capteur permettent de renseigner l'algorithme de contrôle du débit basal de la pompe. Il faut encore annoncer les repas et la pratique du sport. Même si les résultats sont exceptionnels, il faut rester vigilant et acteur de sa pompe.


Règle n°5: La pompe est un traitement qui nécessite des ajustements et des réglages. Tous cela peut être l'occasion d'échanges avec l'équipe avec du télé-coaching. Au début, être conseillé est utile. Il faut penser à transmettre les données nécessaires.

149 vues0 commentaire