Un espace d’écoute bienveillante pour tous

L’acceptation du diabète est un processus lent. Il faut apprendre à composer avec de nouvelles contraintes, qui viennent s’ajouter à celles du quotidien. Cette acceptation passe par la compréhension de la maladie en s’appuyant sur une relation de confiance avec les soignants.

Pour être à l’aise dans sa vie sociale, il faut tout d’abord l’être dans son quotidien avec le diabète. En effet, lorsqu’il est bien maitrisé et surveillé, le diabète n’empêche pas de vivre normalement.

Les émotions, le stress ou l’anxiété, peuvent déséquilibrer le diabète. La dépression peut altérer la perception des symptômes d’une hyper- ou hypoglycémie.

Une maladie chronique comme le diabète affecte le patient, mais touche aussi son entourage. Parents, famille, amis sont eux aussi concernés et affectés émotionnellement.

DIAB-eCARE propose aux patients un accompagnement par une psychologue, sous forme de consultations individuelles ou d’ateliers en groupe, afin de leur permettre de travailler :

- L’acceptation de la maladie

- Les ruptures de soin

- L’accompagnement à la mise sous pompe

- La peur des variations glycémiques

- La vie. professionnelle

DIAB-eCARE donne également la parole à l’entourage à travers le Temps des Aidants.

Ce temps de partage permet aux proches d’exprimer leurs vécus et d’être accompagnés par une psychologue et un soignant.

Centre du diabète DIAB-eCARE

60 avenue Rockefeller, 69008 LYON

diabecare.contact@chu-lyon.fr

Actualités

# Interview BFM Business. ici

# Le podcast d'Aurélie et de Mathilde sport et diabète # 1 ici    # 2  ici  

# DexcomG6@diab-ecare la révolution. ici