Rechercher

Le Dexcom G6 en pratique: une belle avancée dans la gestion du diabète

Dernière mise à jour : juil. 23

Depuis plus de 6 mois, le G6 est accessible en France et le centre DIAB-eCARE a réalisé 5% des initiations françaises avec 200 ados-adultes équipés. Dès le départ, nous avons respecté la procédure demandée par les autorités de santé avec une formation initiale en présentiel (par groupes de 4 du fait du contexte sanitaire), un point à un mois (téléphone ou visio) et une consultation à 3 mois. Une sacrée logistique! Pourquoi cet enthousiasme pour cette nouvelle méthode de mesure continue du glucose interstitiel. Nous avons pu évaluer les points positifs et les faiblesses du système. Mais les meilleurs avocats du G6 ce sont les utilisateurs.

Les premiers résultats de notre enquête chez les 77 premiers utilisateurs révèle 87% de satisfaits ou de très satisfaits et 96% le trouvent simple d'emploi. Pas mal pour un système qui au départ parait plus complexe avec un système en 2 parties capteur et transmetteur. Les éléments de satisfaction sont surtout d'avoir accès aux alarmes et de plus avoir à scanner le capteur pour avoir les résultats.

Ces deux éléments contribuent fortement à diminuer la charge mentale de la gestion quotidienne du diabète: pouvoir anticiper, ne pas craindre une activité, une réunion, la conduite automobile à cause des hypoglycémies. "avoir un point de glycémie "automatique" toutes les 5 minutes, et ce sans avoir à se "scanner", "Un diabète bien plus équilibré, une meilleure qualité de vie", "le contrôle et l’assurance". Comme tous les nouveaux systèmes, il y a des défauts et une attente d'amélioration: trouver le téléphone compatible en ménageant sa batterie (cf notre blog sur le téléphone le nouveau maillon faible du diabète), la taille qui reste encore à améliorer notamment pour l'épaisseur, les adhésifs...

Mais le problème principal reste celui de la perte de connexion qui est assez fréquente. Ceci nécessite une bonne formation pour la pose du système avec des solutions au cas par cas. Avec les alarmes qui vont avec, cela peut devenir rapidement un problème comme cela nous a été indiqué, notamment la nuit...On nous a dit "en off" que ce point allait être résolu et que ce n'était pas un problème avec le récepteur du DBLG1 du système Diabeloop que nous attendons tous avec un peu d'impatience...A voir donc sur les prochains mois. Le fait que 95% des utilisateurs ont souhaité poursuivre avec ce dispositif est un point important. Nous ce que nous avons constaté, c'est que l'équilibre s'était amélioré alors que la grande majorité des sujets équipés avait une pratique de la mesure du glucose interstitiel (mais discontinue avec des scans...). A DIAB-eCARE, on aime bien l'esprit de cette jeune société californienne (un peu cupertinienne!) avec. une ouverture d'esprit et... de l'accès aux données, qui facilitent le soin digital et le télé-coaching que nous faisons avec la plateforme Diabnext. Good Job Dexcom!


L'auteur de ce blog déclare l'absence de liens d'intérêts avec la société DEXCOM



127 vues0 commentaire